EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Nouvelle-Zélande: Christchurch cinq ans après le séisme

Nouvelle-Zélande: Christchurch cinq ans après le séisme
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande, s’est figée à 12h31, cinq ans, jour pour jour et à la minute près, après le séisme qui avait fait

PUBLICITÉ

Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande, s’est figée à 12h31, cinq ans, jour pour jour et à la minute près, après le séisme qui avait fait 185 morts. Une minute de silence a été respectée par ses 350 000 habitants. Certains citoyens sont venus se souvenir du plus grave tremblement de terre qu’a connu le pays au bord de la rivière Avon qui traverse la ville. Toute la journée de lundi, ils y ont jeté des fleurs.

New Zealand remembers victims of the 2011 #Christchurch earthquakehttps://t.co/NYUNGm0A7opic.twitter.com/HuFEfSep9H

— BBC News (World) (@BBCWorld) 22 Février 2016

Retards dans l’enquête et l’indemnisaton

D’une magnitude de 6,3 sur l‘échelle de Richter, le séisme avait frappé à l’heure du déjeuner. Il avait fait s’effondrer de nombreux bâtiments dont la cathédrale anglicane, un des plus vieux édifices de la ville.
Des proches des victimes se demandent toujours comment le séisme a pu faire tant de morts et exigent des réponses à leurs questions…Comment se fait-il que la tour de la télévision locale n’ait pas été construite selon les normes antisismiques? Pour l’instant aucun responsable n’a été identifié.
Quant aux indemnités des assurances, elles tardent encore à venir.
5 ans après la catastrophe, les plaies ne sont donc pas encore complètement refermées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : Auckland, première grande ville à entrer dans l'année 2024

Nouvelle-Zélande : le futur Premier ministre dévoile une coalition de compromis

Mondial féminin : les Canadiennes, championnes olympiques, piégées par les Nigérianes