PUBLICITÉ

Le Rwanda commémore les heures les plus sombres de son Histoire

Le Rwanda commémore les heures les plus sombres de son Histoire
Tous droits réservés 
Par Ariane Tilve avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il y a 22 ans débutait le génocide dans lequel près de 800 000 personnes ont été tuées, des Tutsis pour la plupart, mais aussi des Hutus modérés

PUBLICITÉ

Il y a 22 ans débutait le génocide dans lequel près de 800 000 personnes ont été tuées, des Tutsis pour la plupart, mais aussi des Hutus modérés massacrés par des extrémistes Hutus.

“Un génocide n’arrive pas d’un jour à l’autre, souligne le conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la prévention du génocide, Adama Dieng. Le génocide est un processus. Cela prend du temps, cela requiert des ressources, une préparation, et nous savons que les génocides sont toujours précédés de sérieuses violations des droits de l’Homme. Nous devons investir plus pour rappeler à nos dirigeants leur rôle dans la gestion des diversités, de la façon la plus constructive qui soit”

Sur les 90 personnes accusées par le Tribunal pénal international pour le Rwanda, huit sont toujours en fuite.

Le rôle de la France, et notamment du chef de la diplomatie de l‘époque, Alain Juppé, est régulièrement questionné par le président rwandais Paul Kagame.

7 pas 6 https://t.co/R4H2gJUbL9

— ebahizi (@ebahizi1) 6 avril 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vers la fin du statut de réfugié pour les Rwandais en exil

Washington accuse la Russie d'utiliser des armes chimiques en Ukraine

Contentieux entre Dublin et Londres : Rishi Sunak refuse de rapatrier les migrants d'Irlande