Salah Abdeslam est entre les mains de la justice française

Salah Abdeslam est entre les mains de la justice française
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Salah Abdeslam a été remis ce matin aux autorités françaises et aussitôt conduit au Palais de justice de Paris, où un juge d'instruction devait lui notifier sa mise en examen.

PUBLICITÉ

Salah Abdeslam a été remis ce matin aux autorités françaises et aussitôt conduit au Palais de justice de Paris, où un juge d’instruction devait lui notifier sa mise en examen. Le suspect-clé des attentats du 13 novembre a été transféré, en toute discrétion, dans la nuit, par hélicoptère, depuis la prison de Beveren en Belgique. Un transférement encadré par des gendarmes du GIGN.

Salah Abdeslam transféré en France: les coulisses d'une opération top secret https://t.co/5IKxDFx48gpic.twitter.com/cGDgs53JbV

— L'Express (@LEXPRESS) 27 avril 2016

Salah Abdeslam sera incarcéré dans un quartier d’isolement à la prison de Fleury-Merogis, en région parisienne, où il sera sous étroite surveillance, pour éviter notamment toute tentative de suicide, comme l’a indiqué le ministre français de la Justice Jean-Jacques Urvoas :

“Il sera pris en charge par une équipe de surveillance dédiée, composée de surveillants aguerris, formés à la détention des personnes détenues réputées dangereuses. Il y aura évidemment un certain nombre de mesures qui ont déjà été organisées pour que son environnement soit sécurisé.”

Salah Abdeslam sera défendu par l’avocat pénaliste Franck Berton. Ce dernier a dit avoit rencontré “un homme abattu qui a témoigné d’une réelle volonté de s’expliquer à la fois sur son parcours de radicalisation et sur les attentats”, comme le rapporte le journal Le Monde.

“Il est en France dans des conditions assez rapides et surprenantes” (Me Frank Berton, avocat de Salah #Abdeslam) https://t.co/3BL8pYya0K

— iTELE (@itele) 27 avril 2016

Salah Abdeslam est le seul survivant du commando terroriste qui avait attaqué la capitale française le soir du 13 novembre. Après les attentats, il avait réussi à rejoindre la Belgique, où il avait été arrêté le 18 mars dernier après quatre mois de cavale.

Il est soupçonné d’avoir joué essentiellement un rôle de logisticien durant les attentats, qui avaient fait 130 morts et des centaines de blessés. C’est lui notamment qui aurait transporté les kamikazes du Stade de France. Il aurait ensuite renoncé à se faire exploser.

L'avocat belge de Salah Abdeslam décrit un “petit con d'une abyssale vacuité” https://t.co/2wQF39vGL8pic.twitter.com/E3X0BoEXKA

— L'Obs (@lobs) 27 avril 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Salah Abdeslam : défendre l'indéfendable

Une nouvelle nef, des vitraux contemporains et un musée : ce qui va changer à Notre-Dame de Paris

Lyon : la Fête des lumières sous haute sécurité