Présidentielle en Autriche : les bureaux de vote ont ouvert

Présidentielle en Autriche : les bureaux de vote ont ouvert
Par Olivier Peguy avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les électeurs ont le choix entre un candidat d'extrême-droite et un indépendant issu du parti écologiste.

En Autriche, c’est ce dimanche le second tour de la présidentielle. Les bureaux de vote ont ouvert à 07h00 heure locale, et ils resteront ouvert jusqu‘à 17h00.

PUBLICITÉ

Près de 6 millions et demi d‘électeurs sont appelés à désigner celui occupera le poste de président de la République pour les 6 ans à venir.
Et il pourrait bien s’agir d’un homme issu d’un parti d’extrême-droite, ce qui constituerait une première en Europe.
Cet homme s’appelle Norbert Hofer, candidat du FPÖ. Il est arrivé largement en tête du premier tour, il y a un mois.

> Qui est Norbert Hofer, le ‘loup dans un costume de mouton’?

Son rival s’appelle Alexander Van der Bellen, professeur d‘économie, ancien responsable du parti écologiste. Il espère attirer à lui les électeurs de gauche et du centre. Et faire ainsi rempart à la droite radicale et nationaliste.

> Le professeur écolo Van der Bellen, rempart contre le FPÖ

On aura une première estimation des résultats en début de soirée. Cela dit, de nombreux Autrichiens ont choisi de voter par correspondance. Ces bulletins seront dépouillés ce lundi, ce n’est qu’alors qu’on sera fixé sur les résultats de cette présidentielle.

Pour aller plus loin

> Quels sont les pouvoirs réels du président autrichien ?, article publié dans Le Monde, à lire ici

> Norbert Hofer : sourire aux lèvres et flingue à la ceinture, article publié dans Courrier International, à consulter ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Et le gagnant est...? Les socio-démocrates autrichiens se trompent de chef

Autriche : le parti populiste FPÖ en embuscade

Autriche : Marco Pogo du "parti de la bière" savoure sa troisième place à la présidentielle