EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brésil : un premier scandale pour le nouveau gouvernement Temer

Brésil : un premier scandale pour le nouveau gouvernement Temer
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au coeur de la tourmente, le ministre de la Planification Romero Juca, accusé d'avoir oeuvré à la destitution de Dilma Rousseff pour étouffer l'enquête sur le scandale de corruption touchant le g

PUBLICITÉ

Le nouveau gouvernement brésilien mis en place par Michel Temer est déjà rattrapé par le scandale Petrobras. Au coeur de la tourmente, le ministre de la Planification, Romero Juca, accusé d’avoir oeuvré à la destitution de Dilma Rousseff pour étouffer l’enquête sur le scandale de corruption touchant le groupe pétrolier public. C’est ce que semble révéler le contenu d’une conversation téléphonique publié par le quotidien Folha de S.Paulo.

“La destitution est nécessaire. Il n’y a pas d’autre issue. Il faut résoudre toute cette merde. Il faut changer le gouvernement pour stopper l’hémorragie”, déclare notamment M. Juca dans cette conversation avec un ancien sénateur de son parti.

Líderes da base do governo Temer na Câmara apoiam afastamento de Jucá https://t.co/o82lzmhh60pic.twitter.com/oCMGTLfeFV

— Folha de S.Paulo (@folha) 24 mai 2016

Sous pression, Romero Juca a annoncé sa “mise en réserve” du gouvernement, douze jours seulement après y être entré.

Cette affaire est un premier coup dur pour le président par intérim Michel Temer, qui avait déjà suscité les critiques en nommant dans son gouvernement sept ministres impliqués dans des affaires judiciaires.

Très impopulaire, Michel Temer remplace Dilma Rousseff, qui a été suspendue pendant 180 jours maximum le temps de son procès en destitution pour maquillage des comptes publics.

Romero Juca, en première ligne du combat contre la corruption au Brésil…, aura tenu 12 jours au Gvt Temer. pic.twitter.com/QunQLTKRGV

— Pierre Ausseill (@PierreAusseill) 24 mai 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

Des milliers de partisans de l'ancien président Bolsonaro réunis à Sao Paulo