PUBLICITÉ

Syrie : la diplomatie au point mort, les bombardements reprennent

Syrie : la diplomatie au point mort, les bombardements reprennent
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que l’opposition syrienne trébuche, les bombardements reprennent sur Alep.

PUBLICITÉ

Alors que l’opposition syrienne trébuche, les bombardements reprennent sur Alep. L’opposition syrienne a annoncé ce lundi qu’elle allait se réunir dans dix jours pour trouver un nouveau représentant à envoyer aux pourparlers de paix de Genève. Mohammed Allouche, son chef négociateur, a démissionné ce weekend. Il a expliqué son geste par l‘échec du processus de Genève et l’incapacité de la communauté internationale à promouvoir la paix en Syrie.

Aucune nouvelle rencontre de discussion n’est prévue avant deux ou trois semaines, précise l’ONU.

Et de fait, un bombardement très lourd a eu lieu sur Alep dans la journée, montrant si besoin était que le cessez-le-feu n‘était qu’un lointain souvenir. Dans le quartier de Kassara, toujours tenu par la rébellion, 35 personnes ont été tuées par des frappes de l’armée syrienne, selon l’OSDH, l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib