PUBLICITÉ

Papouasie Nouvelle-Guinée : au moins quatre étudiants tués par la police

Papouasie Nouvelle-Guinée : au moins quatre étudiants tués par la police
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins quatre morts et une douzaine de blessés selon les sources : c’est le bilan encore provisoire des heurts qui ont opposé mercredi matin des étudiants de Papouasie Nouvelle-Guinée à la police…

PUBLICITÉ

Au moins quatre morts et une douzaine de blessés selon les sources : c’est le bilan encore provisoire des heurts qui ont opposé mercredi matin des étudiants de Papouasie Nouvelle-Guinée à la police locale.
La police a tiré sur les manifestants qui se rendaient vers le Parlement. Toutes les victimes seraient des étudiants.

#BREAKING: A number of university students have been shot by police in Papua New Guinea during a march. #9Todayhttps://t.co/a0vBu9FY3J

— The Today Show (@TheTodayShow) 8 juin 2016

Depuis un mois ces derniers font monter la pression pour exiger la démission de l’actuel Premier ministre.
Arrivé au pouvoir en 2011 Peter O’Neil est empétré dans une affaire de corruption présumée et refuse de se soumettre à un mandat d’arrêt délivré par la justice.

6,4 millions d’habitants vivent en Papouasie Nouvelle-Guinée dans cette ancienne dépendance australienne.
Un pays pauvre d’Asie où 85% des habitants vivient encore de l’agriculture. Mais un pays riche en matières premières : ou le cuivre,
en 2010 d’immenses réserves de gaz naturel y ont été découvertes.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden choque la Papouasie-Nouvelle-Guinée après des propos sur du cannibalisme

Emeutes mortelles et vague de pillages en Papouasie-Nouvelle-Guinée

À Belfast, les proches des victimes du conflit nord-irlandais contestent une loi d'amnistie