Tuerie d'Orlando: selon Obama le tueur s'est radicalisé sur internet

Tuerie d'Orlando: selon Obama le tueur s'est radicalisé sur internet
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de 48 heures après l’attaque, le quartier autour de la boîte de nuit est toujours barré par la police.

PUBLICITÉ

Près de 48 heures après l’attaque, le quartier autour de la boîte de nuit est toujours barré par la police. Le Pulse a vu mourir 49 personnes dans la nuit de samedi à dimanche selon un dernier bilan.

The #grief is palpable in #Orlando. Pics by jraedle</a> <a href="https://twitter.com/GettyImagesNews">GettyImagesNewshttps://t.co/FsVl2Oq50n

— nancy san martin (@nsanmartin) 13 juin 2016

Les proches des victimes sont prises en charge par les autorités dans un centre pour seniors de la ville d’Orlando.

L’enquête avance doucement. Omar Mateen, le tueur présumé, se serait radicalisé sur internet et pour l’instant aucune preuve n’existe d’une relation hiérarchique avec l’Etat islamique.

Barack Obama, qui devrait se rendre jeudi à Orlando, a depuis la Maison-Blanche évoqué “une attaque dévastatrice”. Dans le même discours, il a aussi pointé du doigt le problème du contrôle des armes à feu. “Nous devons aussi clairement réflêchir au niveau de risque que nous sommes prêts à prendre en ayant une politique si laxiste qui permet aux gens d’acheter des armes très puissantes.”

Lors de l’attaque, Omar Mateen était équipé d’un fusil d’assaut qu’il avait lui même acheté.
Après une minute de silence respectée par la Chambre des représentatnts lundi, la question du contrôle des armes devrait donc rapidement diviser le congrès américain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réactions des candidats à la Maison Blanche après la tuerie d'Orlando

Kaboul réagit à l'attentat d'Orlando commis par un fils d'immigrés afghans

Attentat d'Orlando : "J'ai dû faire le mort pour survivre"