Orlando : Le deuil des familles des victimes une semaine après la tuerie de la discothèque Pulse

Orlando : Le deuil des familles des victimes une semaine après la tuerie de la discothèque Pulse
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les familles des victimes de la tuerie d’Orlando continuent d’enterrer leurs morts aux Etats-Unis.

PUBLICITÉ

Les familles des victimes de la tuerie d’Orlando continuent d’enterrer leurs morts aux Etats-Unis. Des cérémonies sont programmées pour les quinze jours à venir. Ici on pleure Anthony, 25 ans, d’origine portoricaine, comme beaucoup des victimes. Plus de la moitié d’entre elles avaient moins de trente ans.

Un immense drapeau arc-en-ciel a été déployé sur la façade d’un bâtiment administratif du comté d’Orange, dont Orlando est la capitale. L’occasion d’une cérémonie d’hommage, en présence d‘élus locaux.

L’enquête a révélé qu’Omar Mateen a échangé des textos avec sa femme pendant qu’il était en train de commettre le massacre dans la discothèque Pulse, un lieu où il avait été aperçu plusieurs fois auparavant.

Un membre de la communauté musulmane à laquelle appartenait le tueur a été interrogé vendredi par le FBI. Il s’agit de cette mosquée de Fort Piece, où résidait Omar Mateen.

Au sein de la communauté homosexuelle américaine, les craintes en matière de sécurité ont poussé certains établissements à renforcer leur dispositif, comme dans cette boîte de nuit de Washington où des policiers sont présents à l’intérieur.

Ce soir-là s’est tenue une campagne de levée de fonds pour les familles des victimes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

Mike Pence, l'ancien vice-président américain, affirme que l'aide à l'Ukraine est imminente

New York touché par un séisme de magnitude 4,8