EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Qui derrière le coup d'Etat manqué en Turquie ?

Qui derrière le coup d'Etat manqué en Turquie ?
Tous droits réservés 
Par Cecile Mathy avec AGENCES
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré leurs dénégations, le régime accuse des généraux de l'armée et le prédicateur Fethullah Gülen réfugié aux Etats-Unis d'avoir fomenté la tentative de putsch.

PUBLICITÉ

Akin Ozturk nie être l’instigateur du coup d’Etat manqué en Turquie.

L’ancien chef de l’armée de l’air a comparu avec 25 autres hauts gradés devant un tribunal d’Ankara.

Tous ces généraux de l’armée ont été arrêtés comme plus de 7 500 personnes.

Des milliers de personnes arrêtées ou limogées

La purge concerne également le monde judiciaire avec près de 3 000 juges et procureurs interpellés.

Par ailleurs, 9 000 policiers gendarmes et fonctionnaires ont été limogés.

De quoi inquiéter la communauté internationale (ONU, Otan, Union européenne, Etats-Unis) qui demande au président turc “de respecter l’Etat de droit”, alors que celui-ci n’exclut pas un rétablissement de la peine de mort, abolie en 2004.

Turquie. Tout faire pour éviter le retour de la peine de mort https://t.co/UHy0NqQe6Npic.twitter.com/z0vTBq7JlY

— Courrier inter (@courrierinter) 18 juillet 2016

D’après un nouveau bilan officiel, le putsch manqué a fait au moins 308 morts, dont 100 putschistes.

Recep Tayyip Erdogan va par ailleurs demander officiellement l’extradition de l’imam Fethullah Gülen, présenté comme le cerveau du putsch.

Washington a ainsi demandé des preuves de sa culpabilité pour étudier en temps voulu une demande formelle d’extradition.

Cet ancien allié du président turc, réfugié aux Etats-Unis, rejette les accusations du régime et pointe du doigt son adversaire.

Fethullah Gülen parle de son côté d’un faux coup d’Etat orchestré par Recep Tayyip Erdogan pour asseoir davantage son pouvoir en Turquie.

Il semble ne pas être le seul à le penser :

« Erdogan a les mains libres pour instaurer un régime autoritaire en Turquie » https://t.co/YRGsqJMoFG

— Le Monde (@lemondefr) 18 juillet 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Après le putsch manqué, le grand ménage en Turquie

Le Youtubeur Diamond Tema annonce qu'il est à l'étranger après l'émission d'un mandat d'arrêt

Russie : un Français interpellé et accusé de collecter des informations militaires