EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Dopage : pas de JO à Rio pour 68 athlètes russes

Dopage : pas de JO à Rio pour 68 athlètes russes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

S’en est fini des espoirs olympiques des 68 athlètes russes suspendus par la Fédération internationale de l’athlétisme.

PUBLICITÉ

S’en est fini des espoirs olympiques des 68 athlètes russes suspendus par la Fédération internationale de l’athlétisme. Le Tribunal arbitral du sport a rejeté jeudi l’appel de ces sportifs qui demandaient à participer aux Jeux de Rio.

La décision complète du TAS qui rejette l'appel des athlètes russes https://t.co/fjAA9as94l

— L'ÉQUIPE (@lequipe) 21 juillet 2016

Le TAS prive 68 athlètes russes des JO de Rio https://t.co/RhkEH09atM#Rio2016#TASpic.twitter.com/mlNbmRKcks

— francetv sport (@francetvsport) 21 juillet 2016

Sebastian Coe remercie le Tribunal arbitral du sport pour son soutien https://t.co/Jojyxi6YqV

— L'ÉQUIPE (@lequipe) 21 juillet 2016

Sont concernés des sprinters, des sauteurs ou des lanceurs russes, dont la “tsarine” de la perche Yelena Isinbayev.

Ces stars de l'athlétisme russe qui n'iront pas à Rio https://t.co/S02Ep7Qus8

— L'ÉQUIPE (@lequipe) 21 juillet 2016

Elena Isinbaeva : «Merci d'avoir enterré l'athlétisme» https://t.co/jGrrRJnjiD

— L'ÉQUIPE (@lequipe) 21 juillet 2016

La Russie a immédiatement réagi disant “regretter profondément” cette décision.
Quant à bannir l’ensemble des sportifs russes des JO-2016, le tribunal suisse s’est dit incompétent en la matière :

“Etant donné que le Comité International Olympique ne faisait pas partie de ces arbitrages explique Matthieu Reeb, secrétaire générale du tribunal, le TAS n’était pas compétent pour déterminer si le CIO est habilité de manière générale à accepter ou refuser la sélection par le Comité olympique russe d’athlètes russes (athlétisme) pour participer aux Jeux Olympiques 2016 à Rio.”

C’est donc au tour maintenant du Comité International Olympique de se positionner sur la participation de l’ensemble des sportifs russes aux Jeux brésiliens. Mais pas avant dimanche a prévenu l’instance.

Le Comité international olympique se réunira dimanche au sujet de la Russie https://t.co/9fPXzPQeAE

— L'ÉQUIPE (@lequipe) 21 juillet 2016

Le CIO est sous pression depuis lundi et la publication du rapport McLaren sur le dopage d’Etat mis en place en Russie depuis 2011, avec l’aide “active” du FSB, les services secrets du Kremlin.

Les appels se multiplient en effet pour une exclusion totale de la Russie des Jeux de Rio, après les révélations du juriste canadien, dans ce rapport commandé par l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Dopage : comment la Russie a trompé le monde

Guerre Russie-Ukraine : les appels à la confiscation des avoirs russes se multiplient

Russie : prise d'otages dans une prison, ravisseurs tués suite à l'assaut des forces de l'ordre