EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre Russie-Ukraine : les appels à la confiscation des avoirs russes se multiplient

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'adresse à l'assemblée lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF) à Davos
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'adresse à l'assemblée lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF) à Davos Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Président ukrainien demande que les avoirs russes saisis par les banques soient affectés à la reconstruction de l'Ukraine. Celle-ci est estimée à près de 1000 milliards de dollars.

PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky a profité de son passage au Forum économique mondial de Davos pour faire avancer plusieurs questions liées à la guerre avec la Russie. Le président ukrainien a notamment demandé qu'une partie des avoirs russes saisis par les banques soit affectée à la reconstruction de l'Ukraine.

Depuis le début du conflit, près de 350 milliards de dollars d’actifs russes ont été gelés dans les pays occidentaux. Cette idée bénéficie du soutien de la Grande-Bretagne, qui tente de persuader le reste des alliés.

"Nous avons déjà gelé ces avoirs. La question qui se pose ensuite est : que devrions-nous faire ensuite ? Et je pense qu'il y a un argument juridique, un argument moral et un argument politique... quand Poutine a lancé cette invasion illégale, le monde a changé et nous devons changer avec lui. Et reconnaissons que nous sommes dans un monde plus dangereux, plus incertain et plus difficile et que nous devons donc être prêts à réfléchir de manière innovante sur la manière dont nous utilisons ces ressources pour aider l'Ukraine" a déclaré David Cameron, Ministre britannique des Affaires étrangères.

Son homologue ukrainien Dmytro Kuleba a ajouté : "nous avons besoin de geler les avoirs, pas de geler les conflits. C'est la voie à suivre. C'est la voie à suivre pour envoyer un message clair à tout le monde : si vous osez enfreindre les règles, vous allez payer."

La semaine dernière, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que la proposition de Washington visant à utiliser jusqu'à 300 milliards de dollars d'actifs russes gelés à la reconstruction de l'Ukraine était un acte de "piratage du XXIème siècle".

Pour continuer ses opérations sur le front, maintenir l'économie à flot et reconstruire les infrastructures détruites, Kyiv estime avoir besoin d'au moins 1 000 milliards de dollars.

Mais le transfert d'argent russe confisqué inquiète les banquiers européens. Cet acte pourrait créer un précédent juridique qui pourrait compromettre la stabilité financière mondiale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : le journaliste américain Evan Gershkovich condamné à 16 ans de prison pour "espionnage"

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

La canicule et les incendies se poursuivent dans plusieurs pays européens