Fausse agression à Rio : deux nageurs Américains hués à l'aéroport

Fausse agression à Rio : deux nageurs Américains hués à l'aéroport
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Leur prétendue agression en marge d'une soirée bien arrosée a été démentie par des images de caméra de sécurité.

PUBLICITÉ

Ils ont quitté jeudi le Brésil sous les huées à l’aéroport international de Rio.

Deux des quatres nageurs américains impliqués dans un scandale de faux témoignage après une prétendue agression en marge des JO ont finalement pu regagner les Etats-Unis.
Leur collègue et multimédaillé Ryan Lochte avait déjà réussi à quitter le Brésil.

L’affaire a eu un énorme retentissement aux Brésil obligeant les dirigeants olympiques américains à présenter leurs excuses au peuple brésilien.

Les excuses officielles du président du comité olympique américain.

Updated statement regarding members of the US Swimming Team in Rio. https://t.co/SmG5b9Z7S2

— Scott Blackmun (@ScottBlackmun) 19 août 2016

La fause agression des quatre nageurs avait la Une des journaux du monde entier acréditant l’image d’un Brésil violent et dangeureux.

Mais les policiers ont découvert une toute autre histoire. Des images de caméra de sécurité montrent qu’après une soirée bien arrosée, les quatre hommes s‘étaient rendus dans une station-service. Et l’un des nageurs avait vandalisé les toilettes.

Incroyable rebondissement à Rio – Les nageurs US n'ont jamais été braqués comme le prouvent les caméras de sécurité https://t.co/msILjjxfhh

— Jean Marc Morandini (@morandiniblog) 19 août 2016

Les quatre Américains avaient ensuite inventé une agression.
Les médias locaux ont déjà attribué aux quatre athlètes la médaille d’or de la bêtise.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rio : les nageurs américains ont inventé leur agression

Rio : les nageurs américains soupçonnés d'avoir inventé leur agression

Macron au Brésil : un renouveau dans les relations entre les deux pays