EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Syrie : civils et rebelles quittent la ville assiégée de Deraya

Syrie : civils et rebelles quittent la ville assiégée de Deraya
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'évacuation de Deraya commence. Après quatre ans de siège et de bombardements, les civils et les rebelles quittent la ville, suite à un accord avec le régime.

PUBLICITÉ

Des ambulances et des camions du Croissant rouge pénétrent dans la ville de Deraya en Syrie.
Résultat de l’accord signé la veille entre le régime de Bachar al-Assad et les rebelles : la ville doit être entièrement évacuée.

#Breaking: SYRedCrescent</a> teams carry out their <a href="https://twitter.com/hashtag/humanitarian?src=hash">#humanitarian</a> duty in <a href="https://twitter.com/hashtag/Daraya?src=hash">#Daraya</a> <a href="https://t.co/kFAX8WR5n7">pic.twitter.com/kFAX8WR5n7</a></p>&mdash; Syrian Red Crescent (SYRedCrescent) August 26, 2016

PHOTO: Syrian Red Crescent evacuates civilians from #Daraya following surrender deal. – ahmadalissa</a><a href="https://t.co/1M94hc372p">pic.twitter.com/1M94hc372p</a></p>&mdash; Conflict News (Conflicts) August 26, 2016

The leaving of the civilians has just began. #Darayapic.twitter.com/ulqeRYPR5Y

— Hussam Zyadah (@Hussamzy) August 26, 2016

4000 civils seront dirigés vers des centres d’hébergement, dans des régions sous contrôle du régime, les hommes armés, près de700, devront se rendre dans la ville d’Idleb. Auparavant ils déposeront toutes leurs armes. Quatre ans de siège et de bombardements ont laissé la ville en ruine. Deraya, est située à seulement 7 kilomètres de Damas, la localité a été l’une des premières à se soulever contre le régime, l’une des premières aussi à être assiégée. Et depuis 2012, un seul convoi humanitaire a été autoriser à y entrer.

#Daraya : Friends and relatives visit the fallen one last time before leaving. pic.twitter.com/HlCgZLPlOT

— Christian Turner (@CombatChris1) August 26, 2016

Cet accord est un revers majeur pour l’opposition et il provoque amertume et ressentiments dans les rangs des groupes hostiles au régime.

L‘évacuation doit durer quatre jours.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib