EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

GB : démission de la dirigeante du parti anti-immigration Ukip

GB : démission de la dirigeante du parti anti-immigration Ukip
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Diane James avait pris ses fonctions il y a seulement 18 jours, succédant à Nigel Farage. Elle invoque des raisons personnelles et professionnelles.

PUBLICITÉ

En Grande-Bretagne, Diane James ne sera restée que 18 jours à la tête du parti ant-immigration Ukip.
Elle a annoncé ce mardi qu’elle démissionnait, tout en conservant son poste de députée européenne.

Diane James avait été désignée par les militants pour prendre les rênes du parti après le départ surprise de Nigel Farage, le fondateur de cette formation.

>> Royaume-Uni : Diane James prend la tête de l’UKIP

Mais manifestement, elle ne disposait pas, en interne, de toute la marge de manœuvre qu’elle aurait souhaité.
C’est ce qu’elle laisse entendre dans le message qu’elle a posté sur Twitter.

Thank you to all UKIP</a> supporters who attended my <a href="https://twitter.com/hashtag/MeetDiane?src=hash">#MeetDiane</a> meetings across the country over the summer. <a href="https://t.co/EQf9rUXgKA">pic.twitter.com/EQf9rUXgKA</a></p>&mdash; Diane James (DianeJamesMEP) 4 octobre 2016

Certaines sources évoquent également les problèmes de santé de son mari pour expliquer sa démission.

qui pour la remplacer ?

Le mieux placé semble être Steven Woolfe, lui aussi député européen du parti Ukip.
Il était le favori pour succéder à Nigel Farage, mais il avait été exclu du scrutin pour des raisons de procédures.

Et puis il y a ceux qui souhaitent le retour du fondateur du parti, Nigel Farage. Mais l’intéressé a écarté cette éventualité.

Lors des législatives en mai 2015, l’Ukip avait obtenu plus de 12% des voix, devenant ainsi la troisième force politique du pays.

Pour aller plus loin

>> Pagaille et xénophobie : l’héritage de Nigel Farage

>> Nigel Farage, plus de vingt ans d’obsession antieuropéenne

>> L’accrochage entre Jean-Marie Le Pen et Steven Woolfe

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Diane James renonce à diriger l'Ukip

No comment : Des militants s’en prennent au portrait officiel de Charles III

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques