A Rome, les syndicats disent 'non' à Matteo Renzi

A Rome, les syndicats disent 'non' à Matteo Renzi
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de 40 000 personnes ont manifesté samedi. Les syndicats appellent à voter contre la révision de la Constitution lors du référendum du 4 décembre.

PUBLICITÉ

Vingt-quatre heures après une grève très suivie dans le secteur public, samedi, près de 40 000 Italiens sont descendus dans les rues de Rome pour défier de nouveau Matteo Renzi.
Le Premier ministre italien traverse une mauvaise passe et sa survie politique est en question s’il ne parvient pas à remporter le référendum du 4 décembre pour modifier la Constitution du pays.

Italie : Mario Monti appelle à voter “non” au référendum constitutionnel >> https://t.co/jD4TveBsoP par RomaricGodin</a> <a href="https://t.co/Bo6oO00t4I">pic.twitter.com/Bo6oO00t4I</a></p>&mdash; LaTribune (LaTribune) 19 octobre 2016

Les syndicats dénoncent la récente réforme du marché du travail qu’ils considèrent trop libérale et appellent à voter contre la révision de la Constitution qu’ils jugent dangereuse pour la démocratie.

Mais Matteo Renzi doit aussi faire face à la pression du monde des affaires et à celle de la Commission européenne pour redresser les comptes de la nation.
Le chef du gouvernement italien a 44 jours devant lui pour tenter de remonter la pente.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy

Géorgie : 20 000 personnes contre la "loi russe"

Géorgie : le Parlement adopte une première version de la "loi russe"