EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pays-Bas : Wilders condamné pour discrimination

Pays-Bas : Wilders condamné pour discrimination
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le député néerlandais d’extrême droite avait lors d’un meeting en 2014 demandé à ses supporters s’ils souhaitaient « moins de Marocains » aux Pays-Bas et leur avait promis de « s’en…

PUBLICITÉ

Le député néerlandais d’extrême droite avait lors d’un meeting en 2014 demandé à ses supporters s’ils souhaitaient « moins de Marocains » aux Pays-Bas et leur avait promis de « s’en charger. »

Le député du Parti pour la Liberté a été cependant relaxé du chef d’inculpation d’incitation à la haine. Paradoxalement, son procès a accru sa popularité. Et si les législatives de 2017 avaient lieu aujourd’hui, le PVV deviendrait le premier parti du pays avec 34 sièges.

Geert Wilders s’est fendu d’une petite vidéo pour réagir à sa sentence :

« J’ai un message pour les juges qui m’ont condamné : vous avez restreint la liberté de parole de millions de Néerlandais, et, donc, avez condamné tout le monde. Personne ne vous fait plus confiance. Mais heureusement, la liberté et la vérité sont plus forts que vous. »

Trump should be charged w/ same: Dutch far-right bigot leader Geert Wilders is convicted of inciting discrimination https://t.co/1PqznzJh1T

— Bill Madden (@activist360) December 9, 2016

Geert Wilders a quand-même promis que s’il devenait Premier ministre il ferait fermer les mosquées et les écoles islamiques, confisquer les exemplaires du Coran, fermer les frontières du pays et interdire les migrants venant de pays musulmans.

Le Premier ministre libéral Mark Rutte a réagi lui aussi au jugement, affirmant que « les Pays-Bas [étaient] une démocratie avec des juges indépendants, » et de répéter que son parti ne formerait pas de coalition gouvernementale avec le PVV si Geert Wilders ne revenait pas sur ses propos de 2014.

Pays-Bas. Le député Geert Wilders reconnu coupable de discrimination envers les Marocainshttps://t.co/vb0apu1qMIpic.twitter.com/6MfwVsjHqM

— Actualité marocaine (@PushMaroc) December 9, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aux Pays-Bas, plongée au cœur d'un système de soins innovant

No Comment. Surfer à Rotterdam ? Geen probleem !

Pays-Bas : les condamnations tombent pour le meurtre du journaliste Peter R. de Vries