PUBLICITÉ

Explosion en Turquie : au moins 13 morts à Istanbul (Reuters)

Explosion en Turquie : au moins 13 morts à Istanbul (Reuters)
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Deux explosions ont eu lieu près d'un stade de football. Il s'agirait d'une attaque terroriste.

PUBLICITÉ

Le bilan s’alourdit après l’explosion d’une voiture survenue samedi soir soir à Istanbul en Turquie.
Au moins 13 personnes seraient mortes, selon l’agence Reuters qui cite des sources de sécurité. Il y aurait également 38 blessés.

Pour le ministre des transports turc, il s’agit d’une attaque terroriste.

Un véhicule a explosé vers 20 h 30 à près du stade de football de l’Arena Vodafone. Des témoins évoquent une seconde explosion commise cette fois par un kamikaze.

Les faits se sont produits deux heures après la fin d’un match de football opposant deux équipes phare du championnat turc (Besiktas contre Bursaspor).

Selon le ministre de l’intérieur turc, Suleyman Soylu, c’est un bus transportant des policiers antiémeute qui était visé.

Un important dispositif de secours a été déployé sur place.

#Turquie Les explosions se sont produites près de l’immense stade de football de Besiktas https://t.co/i48zxaGgwypic.twitter.com/9cptKnlwOF

— Le Soir (@lesoir) 10 décembre 2016

Depuis le début de l’année 2015, une soixantaine d’attentats ont endeuillé la Turquie. Une dizaine est attribuée à l’Etat islamique, dont celui de l’aéroport international d’Istanbul, qui a fait 41 morts et 239 blessés le 29 juin dernier.

Mais la Turquie fait également face à une nouvelle flambée de violence
liée aux autonomistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), en guerre contre. Ces derniers livrent une véritable guerre à Ankara depuis 1984.

Un embargo sur les informations liées à cette explosion a été décidé par le gouvernement turc.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : la longue liste des victimes

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux