PUBLICITÉ

Israël attend beaucoup de Donald Trump

Israël attend beaucoup de Donald Trump
Tous droits réservés 
Par Pierre Le Duff avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quatre jours après le vote d’une résolution condamnant la colonisation israélienne, le président américain élu Donald Trump s’en prend à l’ONU.

PUBLICITÉ

Quatre jours après le vote d’une résolution condamnant la colonisation israélienne, le président américain élu Donald Trump s’en prend à l’ONU.

The United Nations has such great potential but right now it is just a club for people to get together, talk and have a good time. So sad!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 26 décembre 2016

“Les Nations-Unies ont un tel potentiel mais ce n’est actuellement qu’un club ou les gens peuvent se réunir, discuter et s’amuser. C’est tellement triste !” a-t-il tweeté ce lundi.

Il avait déjà promis en 140 caractères que les choses allaient changer à l’ONU, lorsqu’il serait au pouvoir. Une allusion à l’abstention américaine qui a permis à la résolution condamnant la colonisation israélienne d‘être adoptée. D’habitude, les Etats-Unis mettent leur veto à toute résolution défavorable à Israël, en vertu de la politique du bouclier diplomatique.

Furieux, Benjamin Netanyahu a réagi en convoquant les ambassadeurs de tous les pays siégeant au Conseil de sécurité. Il a aussi annulé une aide financière au Sénégal, qui a voté le texte, et gelé le financement israélien de cinq organismes de l’ONU.

Selon la presse italienne, le gouvernement israélien s’apprêterait à donner son accord pour la construction de 600 nouveaux logements à Jérusalem-Est.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

19% de la nourriture mondiale sont gaspillés

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour