EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Israël/Palestine : "pas de paix possible" sans deux Etats (John Kerry)

Israël/Palestine : "pas de paix possible" sans deux Etats (John Kerry)
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Israël/Palestine : “pas de paix possible” sans deux Etats (John Kerry) A vingt-trois jours de la fin de son mandat, le secrétaire d’Etat américain a livré mercredi sa vision quant au conflit…

PUBLICITÉ

Israël/Palestine : “pas de paix possible” sans deux Etats (John Kerry)
A vingt-trois jours de la fin de son mandat, le secrétaire d’Etat américain a livré mercredi sa vision quant au conflit israélo-palestinien. Pour John Kerry la solution à deux Etats (Israël et Palestine) reste la seule voie possible pour la paix. Or cette solution serait en “grand danger”.

John Kerry est surtout revenu sur l’abstention des Etats-Unis qui a permis l’adoption d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies la semaine dernière, une résolution exigeant l’arrêt de la colonisation israélienne.

Pour le secrétaire d’Etat américain cette résolution n’avait rien à voir avec la sécurité d’Israël mais visait à condamner les colonies juives en tant que frein au processus de paix.

Pour Kerry il faut au contraire commencer à séparer les deux pays. “Nous devons trouver une solution juste, acceptée, équitable et réaliste au problème des réfugiés palestiniens : avec l’assistance internationale, cela inclut des compensations, des options et de l’assistance pour trouver des logements permanents et la reconnaissance de la souffrance ainsi que d’autres mesures nécéssaires pour un réglement global consistant en deux Etats pour deux peuples.”

Selon le secrétaire d’Etat, les pays arabes de la région seraient prêts à soutenir un nouveau plan de paix : “c’est dans l’intérêt d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique”
a insisté le secrétaire d’Etat américain.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Autorité palestinienne dit 'oui' à John Kerry, mais sous conditions

Proche-Orient : Netanyahu dénonce le discours "biaisé" de John Kerry

Israël reporte le vote de nouvelles constructions à Jérusalem-Est