EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Internet à la maison, le joli Noël des soeurs cubaines

Internet à la maison, le joli Noël des soeurs cubaines
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour Leonor et Margarita, deux soeurs cubaines, c’est un incroyable cadeau de Noël.

PUBLICITÉ

Pour Leonor et Margarita, deux soeurs cubaines, c’est un incroyable cadeau de Noël. Elles ont désormais internet à la maison. Un privilège réservé jusque là à seulement 5% de Cubains, autorisés par le gouvernement. Les soeurs font partie d’un projet pilote, avec 2000 autres tous nouveaux internautes.

#Cuba baja tarifas de internet y comenzará servicio doméstico https://t.co/XHQIzvZkZP

— elsalvador.com (@elsalvadorcom) 20 décembre 2016

“Je n’ai aucune expérience d’internet, reconnaît Leonor. J’ai seulement un ordinateur depuis deux ans. Avant ça j’avais une machine à écrire, je suis dactylo, mais avec une machine à écrire. L’ordinateur ça date de deux ans seulement, ça a changé ma vie.”

“C’est génial, dit Margarita, professeur à la retraite. C’est un rêve qui devient réalité pour moi. J’avais des choses à l’université que je voulais toujours avoir chez moi, parmi elles internet. C’est pour rien d’autre, juste pour envoyer des mails à mes amis et ma famille. C’est important.”

Mais qu’elles en profitent, les deux soeurs, car elles ne savent pas si elles pourront s’offrir l’abonnement internet, payant à partir de mars. S’il est cher, c’est à cause des sanctions américaines soutient le gouvernement, ses détracteurs disent que la véritable raison pour les autorités de ne pas développer internet, c’est la peur de perdre le contrôle.

Nous venons de mettre à jour cette page qui rassemble tous les Chiffres Internet 2016 https://t.co/1DiYy6sc0c

— Blog du Modérateur (@BlogModerateur) 29 décembre 2016

Cuba est l’un des pays au taux de pénétration d’internet les plus bas du monde. Jusqu‘à présent il fallait aller dans les hôtels de luxe, ou trouver une borne wifi. Et ça coûte 1,40 euros de l’heure, soit 10% du salaire moyen mensuel. Autant dire que Cuba s’ouvre, mais à un petit morceau de la toile seulement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Deux navires de guerre russes sont arrivés à Cuba pour des exercices militaires

Ukraine : arrestation à Cuba de 17 personnes suspectées de recruter pour la Russie

Nouvelle crise de missiles ? Des navires de guerre russes se rendent à Cuba aujourd'hui