Le gouvernement britannique prend ses distances avec son ex-agent secret

Le gouvernement britannique prend ses distances avec son ex-agent secret
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le portait de Christopher Steele s'étoffe peu à peu. C'est lui qui a révélé un rapport controversé mettant en cause la Russie et Donald Trump.

PUBLICITÉ

Les services secrets britanniques étaient-ils au courant des agissements de Christopher Steele?
Steele, 52 ans, c’est cet ancien agent secret qui aurait découvert que la Russie disposait de preuves accablantes pouvant nuire à Donald Trump.
Un rapport non vérifié et hautement controversé.

Dimanche, la presse britannique a affirmé que l’ancien espion était tellement affligé par ce qu’il avait découvert qu’il n’aurait pas demandé à être payé pour son travail.
Pour le Telegraph, l’ancien agent aurait bel et bien travaillé en Russie et en France durant de nombreuse années.

Vendredi la Première ministre britannique est restée très laconique sur le parcours de cet ancien espion.

“Après tout ce que nous avons entendu, il est absolument très clair que la personne qui a produit ce rapport ne travaillait plus pour le gouvernement britannique depuis des années”, a déclaré Theresa May.

Mais Steele était-il un agent crédible ? Oui, affirment des professionnels qui l’ont bien connu.
Pour Donald Trump le rapport de l’agent secret est totalement mensonger. Ce sont des “éléments inventés et bidon” a-t-il déclaré sur twitter.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres

Contentieux entre Dublin et Londres : Rishi Sunak refuse de rapatrier les migrants d'Irlande