Gambie : les habitants soulagés après le retour du nouveau président

Gambie : les habitants soulagés après le retour du nouveau président
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les militaires de la Cédéao vont se désengager progressivement du pays.

PUBLICITÉ

La Gambie tourne la page. Cinq jours après le départ en exil de l’ancien président Yahya Jammeh, les Gambiens ont acceuilli jeudi leur nouveau chef de l’Etat avec ferveur.
Elu le 1er décembre dernier, Adama Barrow avait dû se réfugier au Sénégal durant onze jours par crainte d’un coup d’Etat.

Contraint par la communauté internationale, l’ancien président s’est résolu à renoncer au pouvoir, au grand soulagement des habitants.

Le point sur la Gambie, petit pays anglophone totalement enclavé dans le Sénégal #AFP par AFPgraphics</a> <a href="https://t.co/DGoevkiK6c">pic.twitter.com/DGoevkiK6c</a></p>&mdash; Agence France-Presse (afpfr) 27 janvier 2017

Mais la situation n’est pas encore stabilisée en Gambie. Lundi, le nouveau président a demandé à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) de maintenir sa présence militaire durant six mois.

Après l'exil de Yahya Jammeh, la Cédéao sécurise la Gambie https://t.co/CWy38rh3gYpic.twitter.com/hpioqgBus0

— RFI Afrique (@RFIAfrique) 22 janvier 2017

Mais vendredi la Cédéao a déjà annoncé un désengagement progressif.
Depuis dix jours, près de 4000 militaires issus de quinze pays africains assurent la sécurité du pays.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye a été investi à la tête du pays