EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

USA-Israël : les colonies "n'aident pas" à établir la paix

USA-Israël : les colonies "n'aident pas" à établir la paix
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Maison Blanche prend ses distances avec la construction de nouveaux logements, relancée par Israël en territoires occupés depuis l'investiture de Donald Trump.

PUBLICITÉ

L’administration Trump met en garde Israël concernant la construction de nouvelles colonies, sans explicitement les condamner.

Dans un communiqué, la Maison blanche déclare que “la construction de nouvelles colonies ou l’expansion de celles existantes au-delà de leurs frontières actuelles pourrait ne pas aider” à établir la paix.

*Le président américain et le premier ministre israélien devraient en discuter à Washington le 15 février. *
La déclaration fait en tous cas les gros titres de la presse israélienne. Le Jérusalem Post estime même qu’il s’agit d’un avertissement.

“Pour la première fois, l’administration confirme que Trump est favorable à une solution négociée à deux Etats au conflit israélo-palestinien”, continue le journal.

Exclusive: Donald Trump supports a two-state solution and is warning #Israel to cease settlement announcements. https://t.co/4AmbhR0blu

— Michael Wilner (@mawilner) 2 February 2017

Cette prise de distance a de quoi surprendre en Israël.

Jusqu’ici Donald Trump avait donné des gages de soutien à Benjamin Netanyahou, promettant pendant la campagne de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem et ainsi de reconnaître la ville comme capitale de l’Etat israélien.

La question reste en suspens, la Maison Blanche ayant pour l’instant repousser l’annonce de ce déménagement.

Edelstein to US counterpart: Move embassy to Jerusalem https://t.co/9KkAKmta4t#IsraelNewspic.twitter.com/C4Gz408hWb

— The Jerusalem Post (@Jerusalem_Post) 2 February 2017

Israël considère l’ensemble de Jérusalem – y compris la partie orientale conquise et annexée en 1967 – comme sa capitale indivisible.

Les Palestiniens – qui constituent environ un tiers de la population de la ville – veulent quant à eux faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

Depuis l’investiture du nouveau président américain, Israël a annoncé la construction de plus de 6.000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Avec agences.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Benjamin Netanyahu dissout le cabinet de guerre israélien

Les sirènes à Tel-Aviv pour la première fois depuis des mois, Hamas "tire un barrage" depuis Gaza

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP