Corée du Sud : le patron de Samsung, en détention, de nouveau interrogé

Corée du Sud : le patron de Samsung, en détention, de nouveau interrogé
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Menotté et ceinturé d’une corde, le patron de Samsung a de nouveau été interrogé ce samedi après avoir passé la nuit en prison.

PUBLICITÉ

Menotté et ceinturé d’une corde, le patron de Samsung a de nouveau été interrogé ce samedi après avoir passé la nuit en prison. Lee Jae-Yong, 48 ans, héritier du géant sud-coréen, est accusé d’avoir versé près de 40 millions de dollars de pots-de-vin à une proche de la présidente, en contrepartie de faveurs politiques.

Arrested #Samsung chief appears handcuffed for questioning https://t.co/xlH5zl7iIjpic.twitter.com/kuijvMBYnE

— Newss (@newssmedia) February 18, 2017

Un scandale retentissant qui a conduit à la destitution de la présidente Park Geun-hye en décembre. Alors que lui restera en détention provisoire jusqu‘à sa probable inculpation, Mme Park attend de la Cour constitutionnelle qu’elle valide ou non sa destitution.

Plusieurs groupes industriels sud-coréens sont concernés par cette vaste affaire de corruption, mais Samsung, qui pèse un cinquième de l‘économie nationale, est de loin celui qui s’est montré le plus généreux avec Choi Soon-Sil, la conseillère de l’ombre de la présidente. Les sommes étaient versées à des fondations douteuses sous son contrôle. Actuellement en détention, cette dernière a jusqu’ici gardé le silence lors de ses auditions.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Procès : les regrets de Monique Olivier

En Italie, 207 personnes condamnées dans un "maxi-procès" de la mafia calabraise

Élections anticipées le 10 mars 2024 au Portugal