Israël: des maisons évacuées dans une colonie en Cisjordanie

Israël: des maisons évacuées dans une colonie en Cisjordanie
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

no comment live from #Ofra evacuation pic.

no comment live from #Ofra evacuation pic.twitter.com/9lOrCc7PaR

— no comment TV (@nocomment) 28 février 2017

PUBLICITÉ

C’est à l’aube que la police israélienne est arrivée à Ofra, une colonie située en Cisjordanie. Neuf maisons doivent y être détruites mardi. Face aux forces de l’ordre, les colons et leurs supporters investissent les lieux. Jusqu‘à la dernière minute, ils espéraient que la Cour suprème trancherait en leur faveur. Leurs occupants avaient demandé que les maisons soient uniquement scellées et non détruites. Ils espéraient bénéficier d’une loi votée au Parlement en février qui permettrait à Israël de légaliser certaines colonies construites sur des terres privées palestiniennes.
Mais les juges ont estimé que cette loi ne pourrait pas s’appliquer de manière rétroactive aux neuf maisons de la colonie d’Ofra qu’ils ont déjà déclarées illégales. “C’est une honte que ce jour soit arrivé, ça aurait pu être empêché de tellement de façons différentes, mais ça n’a pas été le cas et ça va être un jour très difficile”, s’exclame une manifestante.

Contrairement à l‘évacuation d’Amona quelques semaines auparavant, il n’y pas eu de heurts violents. Les colonies en Cisjordanie et à Gaza sont considérées commé illégales au regard du droit international. Malgré des destructions sporadiques, Benyamin Netanyahou a encore annoncé 6 000 nouvelles constructions.

Pour aller plus loin

http://www.middleeasteye.net/fr/opinions/loi-isra-lienne-sur-les-colonies-de-l-occupation-l-annexion-568302979

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : la famine s'installe dans le nord de l'enclave, selon USAID

Gaza : une frappe israélienne tue deux palestiniens et blesse des civils et des journalistes

Israël affirme avoir "éliminé" Marwan Issa, un dirigeant du Hamas