Sanctions contre Damas : le veto de Moscou et de Pékin

Sanctions contre Damas : le veto de Moscou et de Pékin
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le régime syrien échappe à des sanctions de l'ONU malgré l'utilisation d'armes chimiques.

PUBLICITÉ

Le régime de Bachar al-Assad ne sera pas sanctionné par la communauté internationale pour avoir fait usage d’armes chimiques en Syrie.
Mardi, au terme d’un vote au Conseil de sécurité des Nations unies, la Russie et la Chine ont de nouveau opposé leur veto à un projet de résolution préparé par Londres, Paris et Washington.

Rejet de notre résolution sur armes chimiques en #Syrie : “la France est déçue mais pas résignée.” Amb Delattre pic.twitter.com/9A39C9bfOo

— La France à l'ONU (@franceonu) 28 février 2017

C’est la première bataille grande diplomatique perdue pour Donald Trump face à l’hostilité de Vladimir Poutine.

Ce dernier a justifié son veto afin de ne pas affaiblir les pourparlers de paix sur la Syrie qui se tiennent en ce moment même à Genève.

ONU: l'attentat de Homs en Syrie vise à faire dérailler les négociations https://t.co/YLOeSig890pic.twitter.com/8CFARiIwDH

— Courrier inter (@courrierinter) 25 février 2017

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Journée mondiale de lutte contre le sida : éradiquer le VIH d'ici 2030 ?

Le groupe de Visegrad divisé sur l'aide à apporter à l'Ukraine

L'Iran dévoile une nouvelle version d'un missile balistique hypersonique, le Fattah II