Turquie : colère et mesure de rétorsion contre les Pays-Bas

Turquie : colère et mesure de rétorsion contre les Pays-Bas
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Turquie, la colère contre les Pays-Bas ne retombe pas.

PUBLICITÉ

En Turquie, la colère contre les Pays-Bas ne retombe pas. Les accès à l’ambassade néerlandaise à Ankara et au consulat du royaume à Istanbul ont été bloqués. Officiellement, ces décisions ont été prises “pour des raisons de sécurité” mais elles ressemblent fort à des mesures de rétorsion. Le ministère turc des affaires étrangères a fait savoir qu’il ne souhaite pas voir l’ambassadeur néerlandais, actuellement hors du pays, revenir en Turquie.

Samedi soir à Istanbul, un millier de personnes environ étaient rassemblées devant le consulat des Pays-Bas, scandant des slogans en soutien au président Erdogan. Le drapeau néerlandais de l‘édifice a été arraché par des manifestants.

The latest What's going on?! https://t.co/ELTb8BFeB8 Thanks to @_mp_d@Philippedecamps#belga#turquie

— Aurore Bukassa (@Delices) March 12, 2017

Le Premier ministre Binali Yildirim a prévenu : la Turquie répondra de manière conséquente à La Haye dont le comportement est qualifié d’“inacceptable”.

Le président Erdogan veut renforcer ses pouvoirs par un référendum. Il mise beaucoup sur la diaspora turque en Europe et notamment aux Pays-Bas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Parfois surnommé le "Trump des Pays-Bas", qui est Geert Wilders ?

Législatives néerlandaises : 5 choses à savoir après la victoire de Geert Wilders

Pays-Bas: les sondages à la sortie des urnes suggèrent une victoire de l'extrême droite de Wilders