Meurtre de Kim Jong-nam : l'identité confirmée grâce à l'ADN

Meurtre de Kim Jong-nam : l'identité confirmée grâce à l'ADN
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un échantillon ADN d'un enfant de Kim Jong-nam a permis de lever les doutes sur son identité.

PUBLICITÉ

Les suites de l’enquête sur l’assassinat de Kim Jong-nam, le demi-frère en exil du dirigeant nord-coréen, qui a succombé à une attaque toxique il y a un mois à l’aéroport de Kuala Lumpur. Les autorités malaisiennes ont indiqué ce mercredi qu’un échantillon ADN d’un enfant de la victime avait été utilisé pour confirmer son identité.

“Cet échantillon a été soumis à des procédures judiciaires et à un comparatif ADN. Il nous a permis de confirmer que le corps était bien celui de Kim Jong-nam”, a souligné le vice-premier ministre malaisien, Ahmad Zahid Hamidi.

Le meurtre de Kim Jong-nam avait été filmé par les caméras de vidéosurveillance de l’aéroport. L’autopsie a démontré qu’il avait reçu au visage du VX, un agent neurotoxique considéré comme une arme de destruction massive.

Le régime de Pyongyang est accusé d’avoir commandité cet assassinat, qui a provoqué une crise diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie.

A ce stade, deux femmes, une Indonésienne et une Vietnamienne, ont été inculpées. Sept Nord-coréens sont recherchés, dont quatre qui avaient quitté la Malaisie le jour du crime.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie a aidé la Corée du Nord à lancer son satellite espion, selon Séoul

Pyongyang annonce le succès d'un lancement de satellite, Séoul suspend un accord

Le dictateur nord-coréen Kim Jong Un de retour chez lui après une visite en Russie