Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Meurtre de Kim Jong-nam : l'identité confirmée grâce à l'ADN

Meurtre de Kim Jong-nam : l'identité confirmée grâce à l'ADN
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les suites de l’enquête sur l’assassinat de Kim Jong-nam, le demi-frère en exil du dirigeant nord-coréen, qui a succombé à une attaque toxique il y a un mois à l’aéroport de Kuala Lumpur. Les autorités malaisiennes ont indiqué ce mercredi qu’un échantillon ADN d’un enfant de la victime avait été utilisé pour confirmer son identité.

“Cet échantillon a été soumis à des procédures judiciaires et à un comparatif ADN. Il nous a permis de confirmer que le corps était bien celui de Kim Jong-nam”, a souligné le vice-premier ministre malaisien, Ahmad Zahid Hamidi.

Le meurtre de Kim Jong-nam avait été filmé par les caméras de vidéosurveillance de l’aéroport. L’autopsie a démontré qu’il avait reçu au visage du VX, un agent neurotoxique considéré comme une arme de destruction massive.

Le régime de Pyongyang est accusé d’avoir commandité cet assassinat, qui a provoqué une crise diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie.

A ce stade, deux femmes, une Indonésienne et une Vietnamienne, ont été inculpées. Sept Nord-coréens sont recherchés, dont quatre qui avaient quitté la Malaisie le jour du crime.

Avec AFP