Ingérence de la Russie : un proche de Donald Trump se récuse

Ingérence de la Russie : un proche de Donald Trump se récuse
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président de la commission parlementaire sur l'ingérence de la Russie durant la campagne présidentielle s'est retiré de l'enquête.

PUBLICITÉ

En pleine enquête parlementaire sur l’ingérence russe durant la campagne présidentielle américaine, Devin Nunes, le président de la commission d’investigation à la chambre des Représentants, s’est finalement récusé jeudi.

C‘était un proche de Donald Trump. Devin Nunes avait déclenché une tempête politique en affirmant avoir la preuve que Barack Obama avait fait espionner le nouveau président américain.

Un proche de M. Trump se récuse d’une enquête sur une possible ingérence russe dans l’élection présidentielle https://t.co/klvDwZfb9Ipic.twitter.com/cZT6s6cgi7

— PolitiqueFrance.fr (@PolitiqueTWT) 6 avril 2017

C’est le républicain Mike Conaway qui présidera désormais les travaux de la commission d’enquête sur la Russie.

Signe de la gravité de cette affaire, le Sénat américain a également lancé ses propres investigations après les récentes déclaration du directeur du FBI.
Ce dernier a affirmé enquêter lui aussi sur les liens noués entre des proches de Donald Trump avec Moscou avant l‘élection présidentielle.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Etats-Unis : Steve Bannon évincé du Conseil de sécurité nationale

Les États-Unis s'inquiètent d'un projet d'arme nucléaire spatiale russe

Un ressortissant russe s'est rendu aux Etats-Unis sans passeport ni billet d'avion