PUBLICITÉ

Corée du Nord : la menace de la guerre se rapproche

Corée du Nord : la menace de la guerre se rapproche
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Un conflit peut éclater à tout moment en Corée du Nord". Avertissement de la Chine, avant un week-end à haut risque.

PUBLICITÉ

L’attitude belliqueuse de la Corée du Nord fait grimper les tensions. Le régime de Pyongyang promet une réponse sans pitié à toute provocation américaine, se disant prêt à une guerre. Donald Trump avait promis la veille que le “problème” nord-coréen serait “traité”. Il avait annoncé l’envoi vers les Corées d’un porte-avions et de navires lance-missiles.

Le Japon envisage de rapatrier ses 60 000 ressortissants vivants en Corée du Nord.
La Chine suspendra ses vols vers Pyongyang dès lundi. Selon Pékin, un “conflit peut éclater à tout moment” :

“S’il y a vraiment une guerre, le résultat sera un échec général, insiste Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères. Personne ne peut être gagnant. Nous appelons donc toutes les parties à cesser de se provoquer et de se menacer, que ce soit avec des mots ou avec des actions.”

Corée du Nord : la Chine craint l’éclatement d’un conflit « à tout moment » https://t.co/rAuJGNJTF3

— Le Monde (@lemondefr) 14 avril 2017 De son côté, la Russie, “très inquiète”, appelle à la “retenue” et met en garde contre “toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation”.

“Moscou observe l’escalade des tensions dans la péninsule coréenne avec une grande préoccupation, déclare Dmitry Peskov, le porte-parole du Kremlin.

Un message qui s’adresse autant au régime nord-coréen qu‘à l’administration américaine. Les récentes frappes contre la Syrie et l’Afghanistan semblent attester que la stratégie de la patience est terminée, comme le clament les Etats-Unis.

Corée du Nord: les Etats-Unis étudient leurs “options militaires” (responsable américain) https://t.co/WUZx1boyVD#AFP

— Agence France-Presse (@afpfr) 14 avril 2017

Le week-end est à haut risque : c’est le 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant de la Corée du Nord. Et à cette occasion Kim Jong Un pourrait procéder ce samedi à un nouveau tir de missile balistique, ou à son sixième essai nucléaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Chine avertit : un conflit peut éclater "à tout moment" avec la Corée du Nord

Corée du Nord : le risque d'une escalade militaire s'accentue

NoComment. Le portrait de Kim Jong Un rejoint pour la 1ʳᵉ fois ceux de son père et grand-père