France : le "Macronleaks", dernier soubresaut avant le second tour de la présidentielle

France : le "Macronleaks", dernier soubresaut avant le second tour de la présidentielle
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

De nombreux documents susceptibles de provenir de l‘équipe de campagne du candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron ont été publiés sur les réseaux…

PUBLICITÉ

De nombreux documents susceptibles de provenir de l‘équipe de campagne du candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron ont été publiés sur les réseaux sociaux.

L‘équipe du candidat centriste a publié une déclaration la nuit dernière qui reconnaît qu’il s’agit en partie de messages électroniques personnels et professionnels envoyés ces dernières semaines. L‘équipe d’Emmanuel Macron évoque une “opération sans précédent et massive”. Cependant, elle assure que les documents comportent à la fois de fausses informations et des documents authentiques.

En France, les médias ont dans l’ensemble observé le silence sur cette information, conforme aux règles fixant à vendredi minuit la fin de la campagne officielle. L’organe de contrôle des temps d’antenne a prévenu que la diffusion de ces informations était passible de peines de prison.

Recommandation aux médias suite à l'attaque informatique dont a été victime l'équipe de campagne de EmmanuelMacron</a> <a href="https://t.co/LaLA1hgXYk">pic.twitter.com/LaLA1hgXYk</a></p>&mdash; CNCCEP (cnccep) 5 mai 2017

Plusieurs groupes ont déjà menacé de publier des documents secrets dans le cadre de campagnes électorales depuis le cas de la campagne d’Hillary Clinton aux Etats-Unis l’an dernier.

La commission responsable de superviser la campagne électorale en France a publié une déclaration appelant “tous les utilisateurs d’Internet et des réseaux sociaux, notamment les médias mais pas seulement, à faire preuve de responsabilité et à ne pas partager ce matériau afin de ne pas compromettre l’intégrité du scrutin.”

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Extradition de Julian Assange : la justice britannique doit bientôt trancher

Mobilisation pour réclamer la libération des otages à Jérusalem

États-Unis : un suspect arrêté dans l'affaire de fuite de documents secrets