EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brésil : le sort de Michel Temer entre les mains des juges

Brésil : le sort de Michel Temer entre les mains des juges
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La décision finale du Tribunal supérieur électoral pourrait tomber demain et entraîner la chute du président conservateur Michel Temer.

PUBLICITÉ

Le Tribunal Supérieur Electoral du Brésil se penche à nouveau sur la validité du scrutin présidentiel de 2014. La décision finale des juges pourrait tomber demain et entraîner la chute du président conservateur Michel Temer. En cas d’invalidation de l‘élection, la cour devra déterminer si Michel Temer abandonne le pouvoir immédiatement ou s’il peut rester jusqu‘à épuisement des recours, au risque de plonger davantage le Brésil dans l’incertitude.
Une manifestation anti-Temer d’une trentaine de personnes était organisée devant le TSE :

“Pas Dilma, pas Temer. Nous voulons que ces gens quittent la scène politique brésilienne et que le peuple choisisse son dirigeant directement, quelqu’un qui mène le pays là où le veut le peuple, via des élections générale, présidentielle directe et parlementaire,” explique Dantas de Oliveira, président de la plus grande centrale syndicale du pays, CUT.

Les juges réexaminent les accusations de financement illégal de la campagne présidentielle qui a reconduit Dilma Roussef au pouvoir jusqu‘à ce qu’une affaire de maquillage des comptes publics lui vale une destitution. Elle a été remplacée il y a un an par Michel Temer, alors vice-président.
Le tribunal pourrait décider de dissocier le ticket Rousseff-Temer, par exemple en condamnant l’ex-présidente à une peine d’inéligibilité, tout en innocentant Michel Temer. Mais attention, les juges pourraient aussi décider de repousser leur prise de décision.

Brésil: les différents scénarios d’un procès crucial pour Temer https://t.co/OOiRvOmaGSpic.twitter.com/9OTOML9ABq

— Courrier inter (@courrierinter) 6 juin 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

Des milliers de partisans de l'ancien président Bolsonaro réunis à Sao Paulo