DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Mossoul : la bataille de la vieille ville

euronews_icons_loading
Mossoul : la bataille de la vieille ville
Taille du texte Aa Aa

Mètres après mètres, les forces irakiennes avancent dans la vieille ville de Mossoul, face à eux les derniers bataillons de l’Etat islamique déterminés à ne rien lâcher. Lancée le 18 juin, l’opération de reconquête de ce quartier historique est particulièrement périlleuse. En cause, l‘étroitesse des rues et la présence de nombreux civils. On estime à 100 000 le nombre d’habitants pris au piège dans leurs maisons et seulement 8000 personnes auraient réussi à fuir pour se mettre en sécurité. Pour ceux qui restent, le risque est grand d‘être utilisé en tant que bouclier humain par les djihadistes. L’approvisionnement en denrées de base est extrêmement compliqué. Nourriture, eau et médicament manquent cruellement.

Selon des officiers irakiens, 50% de la vieille ville sont désormais sous leur contrôle, mais cela pourrait prendre encore des semaines avant que l’ensemble de la zone soit sécurisé.

Quant au leader de l’Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, il n’y a pour l’instant aucune preuve de sa mort selon des responsables de la coalition. La semaine dernière, le ministère de la Défense russe avait émis l’hypothèse de sa mort.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.