EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une nouvelle force au Sahel, contre les jihadistes

Une nouvelle force au Sahel, contre les jihadistes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Le président français Emmanuel Macron et ses homologues du Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad, ont lancé à Bamako une force conjointe pour ces 5 pays. Elle disposera pour commencer de 5000 hommes, et coûtera 423 millions d’euros.

“Le quartier général de la force à Sévaré, les infrastructures, la mise en oeuvre de ces forces de communication et d‘équipement, c’est une question maintenant de semaines, les décisions de financement de l’Union européenne, des membres du G5 Sahel et de notre soutien ont été acté, a déclaré le président français. Je souhaite que ce soit aussi une question de semaines en terme opérationnel car nous avons, pour être crédibles collectivement, besoin de résultats rapides.”

L’UE promet 50 millions d’euros, tout comme les pays du G5 (10 millions chacun). Une conférence des donateurs est attendue dans les prochains mois.

#G5Sahel : le projet de force conjointe antijihadiste en quête de fondshttps://t.co/f8QYlRgSAA

— Jeune Afrique (@jeune_afrique) 2 juillet 2017

La force régionale s’ajoutera à l’opération française Barkhane qui traque les jihadistes dans le Sahel et à la Minusma, la Mission de l’ONU au Mali. > Le G5 Sahel aura-t-il les moyens de se battre? https://t.co/OUBTryh4Qr#JDDpic.twitter.com/WBc79MftMc

— Le JDD (@leJDD) 2 juillet 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lutter contre le terrorisme au Sahel : la piqûre de rappel de la France

Niger : les premiers ressortissants européens évacués arrivent à Paris et à Rome

Exécutions, tortures et pillages : les mercenaires russes de Wagner accusés d'exactions en Afrique