Cent jours de colère au Venezuela

Cent jours de colère au Venezuela
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Au Venezuela, la contestation ne faiblit pas, au centième jour de manifestations contre le gouvernement chaviste du Président Nicolas Maduro. Face aux graves pénuries qui touchent le pays, les habitants clament toujours leur colère dans les rues de Caracas, malgré la répression. Ce dimanche, l’un des leaders de l’opposition, Leopoldo Lopez, a été libéré pour raisons médicales.

Venezuela: le principal opposant sort de prison après trois ans de détention https://t.co/9QwMflxHpepic.twitter.com/Ui4hyBZGoH

— L’Express (@LEXPRESS) 9 juillet 2017

“Nous déplorons l’usage de la torture”, a déclaré Lilian Tintori, l‘épouse de l’opposant Leopoldo Lopez. “Au cours de ses derniers jours de détention, il a perdu six kilos, il avait des troubles visuels. Leopoldo a été enfermé dans une cellule pendant 32 jours, privé de tout. On a refusé de le nourrir, et lorsqu’il a enfin mangé en prison, il est tombé malade”.

En l’espace de trois mois, au moins 91 personnes ont perdu la vie en raison des heurts liés aux manifestations. Le 16 juillet prochain, l’opposition doit tenir un référendum symbolique. Elle entend protester contre le projet d’assemblée constituante qui pourrait encore asseoir le pouvoir du chef de l’Etat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Venezuela : reprise du contrôle d'une prison sous la coupe d'un gang

Géorgie : 20 000 personnes contre la "loi russe"

Géorgie : le Parlement adopte une première version de la "loi russe"