EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Pékin appelle au dialogue avec Pyongyang

Pékin appelle au dialogue avec Pyongyang
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Deux jours après le dernier tir de missile nord-coréen au dessus du Japon, c’est de nouveau l’escalade. Le régime de
Pyongyang a annoncé mercredi que ce misssile n‘était que la première étape d’une opération visant à contenir l’île de Guam. Une réponse à Donald Trump qui a rappelé lundi que toutes les options restaient envisageables, y compris militaires contre le régime de Kim Jong-un.

Que vaut vraiment l’arsenal militaire de la Corée du Nord ? https://t.co/qRWE89lGtWpic.twitter.com/F1LwVs01kC

— franceinfo plus (@franceinfoplus) 30 août 2017

Mercredi, Pékin a de nouveau appelé au dialogue même si la Chine estime que la Corée du Nord a franchi un point de basculement.

Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères : “Il y a un consensus parmi les 15 membres du Conseil de sécurité : nous devons persévérer dans la recherche d’une solution diplomatique et pacifique au problème nucléaire dans la péninsule. Il faut un retour a dialogue le plus vite possible, et notamment la reprise des discussions des pourparlers à six pour demander à chacun de ne pas continuer à mener des actions qui ne font que tendre davantage la situation.”

PHOTOS. Corée du Nord : la propagande selon Kim Jong-un https://t.co/RXaXcGCdYspic.twitter.com/zSFYZDY5vF

— L’Obs (@lobs) 30 août 2017

Mardi, avec le soutien de la Chine, le Conseil de sécurité des Nations unies a “fermement” condamné le lancement de missiles par Pyongyang. Début août la communauté internationale avait déjà imposé de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, en vain pour l’instant. Le régime nord-coréen justifie ses ambitions militaires dans la région par la nécessité de se protéger des Etats-Unis. Washington mène actuellement avec Séoul des manoeuvres militaires annuelles dans la péninsule. Une provocation pour Pyongyang.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De possibles "crimes de guerre" commis lors de la libération de quatre otages à Gaza (ONU)

Yémen : les rebelles houthis arrêtent au moins onze membres du personnel de l'ONU

Gaza : les combats se poursuivent en dépit de l'ordre de la CIJ à Israël de mettre fin à l'offensive de Rafah