Brexit : les travailleurs européens menacés

Brexit : les travailleurs européens menacés
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

La Grande Bretagne envisage de mettre fin à la libre circulation des travailleurs et réduire fortement la circulation des travailleurs peu qualifiés après le Brexit… C’est ce que croit savoir le Guardian, qui a pu consulter un document de travail du gouvernement de Theresa May. Les Européens peu qualifiés n’obtiendraient qu’un permis de séjour de deux ans, contre trois à cinq pour ceux hautement qualifiés.

Le texte n’a pas manqué de faire réagir, à commencer par le secteur alimentaire britannique, qui se dit alarmé.

Mais ça, c’est en cas de Brexit. Car certains mettent en doute cette option même :

Michael Heseltine, ancien ministre membre du parti conservateur :
“Je pense qu’il y a maintenant une possibilité que le Brexit n’ait pas lieu. mais cela demande un changement de l’opinion publique. Le parti conservateur, profondément divisé, est conduit par les pro-Brexit et le souvenir du référendum. Ceux qui veulent rester, eux, n’ont pas encore la preuve qu’ils attendent d’un changement d’opinion”.

Si les perspectives économiques du Brexit sont trop sombres pour le pays, un tel glissement d’opinion pourrait bien avoir lieu en effet. Le Labour Party, lui, l’a bien compris…

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions

Le gouvernement britannique accusé de faire peur aux citoyens de l'UE pour qu'ils quittent le pays