EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Référendum catalan : 1,3 million de tracts saisis

Référendum catalan : 1,3 million de tracts saisis
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

1,3 million de tracts, dépliants et affiches imprimés pour le référendum sur l’indépendance de la Catalogne ont été saisis dimanche par la Guardia civil espagnole dans les environs de Barcelone.

La guardiacivil</a> ha intervenido 1,3 millones de carteles, folletos y dípticos de propaganda del referéndum suspendido por el Constitucional. <a href="https://t.co/e4B8vHxCTq">pic.twitter.com/e4B8vHxCTq</a></p>— Juan Ignacio Zoido (zoidoJI) September 17, 2017

La @guardiacivil a saisi 1,3 million de tracts, dépliants et affiches de propagande pour le référendum suspendu par la Cour constitutionnelle

Cette consultation convoquée par le gouvernement régional catalan le 1er octobre, a été interdit par la Cour constitutionnelle espagnole.

Le procureur général d’Espagne a fait savoir qu’il n’excluait pas une arrestation du chef de l’exécutif catalan, promoteur du référendum interdit.

Des partisans de l’indépendance se sont réunis dimanche soir à Barcelone.

“Que peut nous faire la police si nous sommes pacifiques ? Ce que nous faisons, ce n’est que l’exercice de la démocratie, c’est tout”, assure une manifestante.

A Madrid, plusieurs centaines de personnes ont assisté dimanche à une réunion de soutien au référendum. Elle avait lieu dans un petit théâtre du quartier de Lavapiés. Un tribunal avait interdit sa tenue dans un centre culturel appartenant à la mairie. Les participants ont défendu le droit à la tenue du référendum au nom de la démocratie et de la liberté d’expression.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : les séparatistes catalans rejettent le projet de loi d'amnistie

Espagne : le projet d'amnistie avec les indépendantistes catalans contesté

La future amnistie des indépendantistes catalans reste en travers de la gorge des Espagnols