EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Pollution radioactive en Europe : quelles causes ?

Pollution radioactive en Europe : quelles causes ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

On en sait plus sur sa provenance, mais difficile d’en déterminer la cause. Une pollution radioactive a été détectée entre fin septembre et mi-octobre en Europe, avec des niveaux élevés de ruthénium-106 prélevés dans le sud de la France.
Une pollution sans danger pour la santé humaine, qui aurait trouvé son origine entre la Volga et l’Oural, d’après les analyses de l’IRSN, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire,
“Au moment de la fabrication d’une source, ou au moment du traitement d’un effluent radioactif contenant du Ruthénium 106, il y a un dispositif qui a peut-être mal marché”, souligne Jean-Marc Péres, directeur général adjoint de l’IRSN, “et qui a entraîné la vaporisation du Ruthénium 106, qui est plus volatile que les autres radio-nucléides.”

L‘émission de cette substance pourrait provenir de Russie ou du Kazakhstan, mais Moscou nie toute responsabilité dans cette affaire.

Detection of #Ruthenium 106 in France and in Europe in late September: Results of IRSN’s investigations and updated information on the plausibility of the origin of the release https://t.co/Y8uzAxPnpUpic.twitter.com/OP14AjwE5L

— IRSN Radioprotection (@radioprotection) 9 novembre 2017

“Ce qui est vraiment très inquiétant, c’est que plus d’un mois après, on ne sait toujours pas exactement d’où viennent ces émissions radioactives”, s’inquiète Bruno Chareyron, directeur du laboratoire de la CRIIRAD, la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité.

Selon l’IRSN, le ruthénium-106 ne pourrait pas provenir d’un réacteur nucléaire, mais peut-être d’un site de traitement du combustible, ou d’un centre de médecine nucléaire.

Contamination par le #ruthénium 106 Les rejets #radioactifs sont considérables et proviendraient de Russie ou de pays proches ! https://t.co/vQaaAxQBr6

— CRIIRAD (@CRIIRAD) 10 novembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : une chaleur anormale à Saint-Pétersbourg, en Russie

Guerre en Ukraine : Moscou pilonne la région sud de Donetsk

E. Macron : la montée de l'extrême droite est un "mauvais vent" qui souffle sur l'Europe