EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Au Portugal, des bergers posent pour la bonne cause

Au Portugal, des bergers posent pour la bonne cause
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Douze bergers se sont affichés dans un calendrier pour lever des fonds en faveur des victimes des incendies qui ont ravagé le pays.

PUBLICITÉ

Au Portugal, la journaliste Liliana Carona a lancé une belle initiative. Elle a eu l’idée d’un calendrier où des berges de la “serra da Estrela”, une chaîne de montagnes qui se trouve au centre du pays, ont posé torse nu pour la bonne cause. En effet, cette région n’a pas été épargnée par les incendies. En octobre dernier, des centaines d’hectares sont partis en fumée et plus de 5 000 bêtes ont été emportées par les flammes.

30 bergers ont répondu à l’appel de la journaliste du journal “Notícias de Gouveia”. Et parmi les douze “modèles” qui ont été retenus, le benjamin est âgé de 21 ans alors que le doyen affiche 80 printemps.

Le succès du « calendrier des plus beaux bergers de la serra da Estrela 2018 » a dépassé toutes les attentes. Les 400 premiers exemplaires se sont arrachés en une journée. Une réimpression plus importante est prévue. Ce calendrier est vendu entre 5 et 7,5 euros. L’argent récolté sera reversé à une association qui aide les bergers sinistrés.

Le calendrier a été présenté au public à Gouveia le 18 novembre en présence, bien sûr, des bergers qui se sont prêtés au jeu. Liliana Carona, qui était également présente lors de cette présentation, a expliqué qu‘«_ il y a eu beaucoup de calendriers avec des pompiers ou des personnes âgées_ ». « Mais, avec des bergers, je n’en avais jamais vu. J’ai pensé que ce serait un un excellent moyen de mettre en valeur leur travail et de lutter contre les préjugés » a ajouté la journaliste.

Tous les détails de cette opération sont disponibles sur la page Facebook du journal.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Portugal a célébré les 50 ans de la révolution des Œillets

50 ans après le 25 avril : que reste-t-il à faire de la révolution ?

Au Portugal, 50 ans après la révolution, les Œillets se flétrissent-ils ?