DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Face à Daech, "j'ai créé mon propre monde"

Vous lisez:

Face à Daech, "j'ai créé mon propre monde"

Face à Daech, "j'ai créé mon propre monde"
Taille du texte Aa Aa

Jour après jour, Ferah, jeune irakienne, s’est créé son propre monde, loin des armes, des tirs et des lapidations. Chez elle, elle a imaginé et conçu une bulle de douceur destinée à repousser le désespoir et à se retrouver.

"Il valait mieux que je reste dans ma chambre pour dessiner mon propre monde. Dans ma chambre, je pouvais m'évader et m'éloigner de tout ça. J'avais l'habitude de coller des photos et d’accrocher des petits mots sur les murs, d’allumer des bougies pour me sentir mieux, dans un plus bel endroit", explique-t-elle.

Ce bel endroit a disparu un beau matin, saccagé par des djihadistes qui font irruption chez Ferah. La jeune fille qui n’avait jamais été confrontée à leurs atrocités se retrouve propulsée face à une réalité qu’elle ne voulait pas voir et qui la percute alors de plein fouet.

"J'ai pleuré de voir que je n’étais pas une personne libre. Je me disais : tout le monde est libre, alors pourquoi pas nous ? Qu’est-ce que j’ai fait pour être ici avec Daech ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Je n’ai que 13 ans", raconte Ferah.

Ferah veut désormais tourner la page de ces années noires, comme le veulent tous les habitants de Mossoul qui ont eux aussi écrit ce dimanche. Réunis lors d'un festival, ils ont répondu à des centaines de messages de sympathie reçus du monde entier.