Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La constellation Galileo s'étoffe

Galileo
Galileo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le lanceur européen Ariane 5 a placé sur orbite quatre nouveaux satellites du système de navigation Galileo.

Ariane 5 a décollé mardi soir du Centre spatial de Kourou en Guyane et la mission a duré près de quatre heures.

Galileo a pour ambition de rivaliser avec le russe Glonass, le chinois Beidou et surtout l'américain GPS.

Le système de positionnement par satellite représente pour l'Union européenne à la fois un enjeux économique et mais surtout militaire en permettant d'assurer l'indépendance des forces armées vis-à-vis du système américain.

22 satellites sont désormais en orbite, et il sont placés à une altitude moyenne d'un peu plus de 23 000 kilomètres au-dessus de la terre.

Le service gratuit de Galileo offre à son utilisateur une précision de 4 mètres sur un plan horizontal et huit mètres en altitude.

A terme, la constellation Galileo sera constituée de trente satellites dont six de secours.