EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

TPIY : la fin d'un tribunal emblématique

TPIY : la fin d'un tribunal emblématique
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) ferme ses portes, près de 25 ans après sa création durant la série de guerres, la plus meurtrière qu'a connu l'Europe depuis 1945.

PUBLICITÉ

Sa mission est terminée. Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) ferme ses portes, près de 25 ans après sa création durant la série de guerres, la plus meurtrière qu'a connu l'Europe depuis 1945.

161 hauts responsables jugés sur un quart de siècle

Créée par les Nations Unies, l'institution a jugé 161 haut responsables pour des crimes commis durant les conflits de Croatie, Bosnie-Herzégovine et du Kosovo.

Parmi eux, l'ex-chef politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadžić, condamné l'an passé à 40 ans de prison. Le tribunal n'a pas pu juger en revanche l'ex-président serbe, Sloboban Milosevic, mort en prison, avant d'être jugé.

Critiqué pour sa lenteur et sa partialité

Régulièrement, le tribunal a été critiqué pour sa lenteur, accusé d'être partial et anti-serbe, certains acquittements de dirigeants bosniaques, croates ou kosovars, ennemis des Serbes, ont fait débat.

Il lui est reproché aussi d'être un tribunal spectacle. Le suicide en pleine audience d'un ex-chef militaire croate a marqué l'un de ses derniers verdicts.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

TPIY : Justice a été rendue, selon Antonio Guterres

TPIY : le Croate de Bosnie Slobodan Praljak s'est empoisonné au cyanure

Prison à vie pour Ratko Mladic