La Ghouta orientale meurtrie par les frappes

La Ghouta orientale meurtrie par les frappes
Tous droits réservés REUTERS/ Bassam Khabieh
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins 17 civils, dont quatre enfants, ont été tués samedi par des raids de l'armée syrienne et de ses alliés russes.

PUBLICITÉ

Le régime syrien et ses alliés russes multiplient les frappes dans la vallée de la Ghouta orientale.

Une quarantaine de raids aériens auraient été menés pour la seule journée de samedi, selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme.

L'association de secouristes les Casques Blancs a diffusé une vidéo d'intervention effectuée dans une zone contrôlée par la rébellion. Les villes d'Harasta et d'Erbin, à l'est de Damas, auraient été les plus touchées par les bombardements, devenus presque quotidiens. Des frappes "intenses" qui auraient particulièrement visé les zones résidentielles.

Au total, 17 civils auraient été tués, selon une ONG, dont douze à Hamouria. Quatre enfants figurent parmi les victimes, indique l'OSDH. Au moins 35 personnes auraient été blessées.

Selon l'ONU, près de 400 000 personnes seraient prisonnières de la vallée de la Ghouta orientale, assiégée par les loyalistes, et privées d'aide humanitaire. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes russes meurtrière contre des combattants liés à Al-Qaïda

La France émet un mandat d'arrêt contre Bachar al-Assad

Au moins 100 morts dans une attaque de drones contre l'armée syrienne