EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Accord de Paris : Trump entretient le flou

Accord de Paris : Trump entretient le flou
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président n'exclut pas un retour dans l'accord sur le climat tout en envoyant des signaux à l'industrie pétrolière.

PUBLICITÉ

Le président américain a créé la surprise mercredi : il n'exclut pas de revenir dans l'accord de Paris sur le climat tout en restant très vague sur ses réelles intentions.

Donald Trump : "Cet accord a été très injuste pour les Etats-Unis. Honnêtement, je n'ai pas de problème avec cet accord mais j'ai un problème avec ceux qui l'ont signé parce que, comme toujours, ils ont conclu un mauvais accord. Donc nous pourrions en théorie y retourner. Mais je le dis : nous sommes très forts sur l'environnement. Je suis très sensible à l'environnement."

Donald Trump n'a pas précisé s'il voulait finalement renégocier l'accord comme il l'avait annoncé l'été dernier. A ce stade, **son administration indique que le retrait aura bien lieu **mais que cela prendra du temps à moins que les Etats-Unis n'obtiennent des conditions plus favorables. Ce qui semble exclu : en septembre, le président français a rappelé à l'ONU que la communauté internationale était opposée à une éventuelle renégociation de l'accord de Paris.

Si de nombreuses villes américaines comme New York se sont déclarées favorables à l'accord sur le climat, Donald Trump a multiplié ces derniers mois les décisions en faveur des énergies polluantes.

Jeudi dernier, le président américain a annoncé son intention d'ouvrir la quasi-totalité des eaux littorales des États-Unis à l'exploitation du pétrole et du gaz offshore, y compris au large de la Californie et de l'Arctique.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quand M. Bloomberg se substitut au gouvernement américain

Le choix du colistier de Trump est-il synonyme d'ennuis pour l'Europe ?

Trump choisit le sénateur J.D. Vance de l'Ohio comme colistier du Parti républicain