DERNIERE MINUTE

Colombie : les négociations de paix avec l'ELN volent en éclats

Colombie : les négociations de paix avec l'ELN volent en éclats
Taille du texte Aa Aa

Les négociations de paix entre le gouvernement colombien et l'ELN - l'Armée de Libération Nationale - sont suspendues en raison des attaques à la bombe contre des installations pétrolières qui n'ont pas de fait victimes, le matin même de la reprise des négociations à Quito en Equateur, et quelques heures après l'expiration d'un cessez-le-feu.

"J'ai parlé avec le chef de la délégation du gouvernement à Quito Gustavo Bell afin qu'il revienne immédiatement pour évaluer le futur du processus. J'ai aussi renouvelé l'ordre ce matin à notre forces armées d'agir avec force", a réagit le président colombien Juan Manuel Santos.

Les Nations unies ont réitéré leur soutien au processus de paix et ont exprimé leur inquiétude. Leur secrétaire général Antonio Guterres a annoncé une visite en Colombie ce week-end. À New York, le vice-président colombien n'a pas fermé la porte à une reprise des négociations.

"Les prochains mois doivent être l'opportunité de faire des progrès, et de stabiliser un processus encore fragile sur une base plus durable", a déclaré Jean Arnault, le chef de la mission d'observation de l-ONU du cessez-le-feu en Colombie.

Le gouvernement colombien a pour objectif d'aboutir à une paix définitive, comme celle conclue en 2016 avec les Farc, transformées aujourd'hui en parti politique autorisé, qui présente un candidat à l'élection présidentielle de mai prochain.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.