PUBLICITÉ

Mer de Chine : le pétrolier est toujours en feu

Mer de Chine : le pétrolier est toujours en feu
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'incendie du super tanker iranien n'est toujours pas maitrisé cinq jours après la collision avec un navire chinois au large de Shanghaï.

PUBLICITÉ

Le pétrolier Sanchi brûle toujours au large de la Chine après une collision avec un navire de fret chinois samedi soir.

Le super tanker iranien et ses 136 000 m3 d'hydrocarbures à son bord ont pris feu à 300 km au large de Shanghaï.

Euronews a rencontré les proches des membres de l'équipage dont on est toujours sans nouvelle. Un seul corps a été retrouvé sur les 32 personnels de bord.

"Nous demandons une aide internationale pour nos enfants qui sont probablement toujours dans le pétrolier, explique la mère d'un des marins disparus. Aidez-les, ce sont des êtres humains qui ont besoin de votre aide maintenant."

*"Chaque jour qui passe est un cauchemar sans fin", *confesse l'épouse d'un autre marin. Une autre femme pense que les matelots sont toujours prisonniers à l'intérieur du navire en feu.

L'Iran reproche à la Chine son manque de coopération.

Le pétrolier, battant pavillon panaméen, appartient à la National Iranian Tanker Company (NITC). Un porte-parole de la compagnie a espéré cette semaine que soit sauvé tout ou une partie de l'équipage. "Nous n'avons pas les mêmes priorités que les Chinois: eux pensent d'abord à l'environnement et préfèrent que tout le chargement brûle, parce que c'est une zone de pêche avec beaucoup de poisson", avait-il déclaré.

Depuis mercredi, la Chine affirme que le risque de marée noire a été écarté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Catastrophe maritime au Mozambique : au moins 96 morts

Crise migratoire : plus de 63 000 décès ou disparitions entre 2014 et 2023

Alerte à la pollution chimique en mer Rouge après l'attaque d'un navire par des Houthis