DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : le voile continue de faire des vagues

Vous lisez:

Iran : le voile continue de faire des vagues

Iran : le voile continue de faire des vagues
Taille du texte Aa Aa

Alors que des vidéos de femmes retirant leur voile islamique continuent d'affluer sur les réseaux sociaux, la police iranienne a sévi. Elle a annoncé avoir arrêté une trentaine de femmes qui "perturbaient l'ordre social".

Comme celles-ci, elles avaient certainement retiré leur hijab sur la voie publique. Un acte passible de la prison même si depuis une vingtaine d'années, le régime est plus permissif en la matière. Pour la fille de l'ancien président Rafsanjani, les droits des femmes doivent évoluer.

"Je suis contre le hijab obligatoire, et en fait je suis contre tout ce qui est obligatoire, martèle Faezeh Hashemi Rafsanjani. Je pense que c'est à chacune de choisir si elle doit porter ou non le hijab. Je me considère comme féministe musulmane. Pour moi, le féminisme cela signifie l'égalité entre les hommes et les femmes. Et c'est cette égalité entre les hommes et les femmes que je recherche."

Mais pour les autorités, la campagne en cours sur les réseaux sociaux est téléguidée depuis l'étranger et l'oblige à faire preuve de sévérité alors qu'un certain laxisme autour du voile est toléré. Les femmes, majoritaires parmi les étudiants, sont de plus en plus intégrées dans le monde du travail.