DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'offensive turque en Syrie pourrait viser des soldats américains

Vous lisez:

L'offensive turque en Syrie pourrait viser des soldats américains

L'offensive turque en Syrie pourrait viser des soldats américains
Taille du texte Aa Aa

La Turquie poursuit son offensive dans la région d'Afrine en Syrie.

Objectif : déloger les "Unités de protection du peuple", une milice kurde considérée par Ankara comme une organisation terroriste. Mais la Turquie n'entend pas en rester là et menace d'étendre ses combats à la ville de Minbej et à l'est de l'Euphrate.

Problème : dans tout ce secteur, les miliciens kurdes sont assistés par des militaires américains, leurs alliés dans la lutte contre Daech. Qu'importe dit la Turquie : ils seront pris pour cible s'ils portent l'écusson de la milice ou s'ils se trouvent parmi les combattants kurdes. "Mais nous ne souhaitons aucun affrontement avec les États-Unis" précise le Premier ministre adjoint turc Bekir Bozdag.

Ankara fait valoir que son offensive vise uniquement à sécuriser ses frontières, et assure faire son maximum pour éviter les pertes civiles. La Turquie n'a jamais accepté l'autonomie de facto établie par les Kurdes dans le nord syrien, craignant de voir sa propre communauté kurde développer des aspirations similaires.

La journée de samedi a été la plus meurtrière pour l'armée turque avec sept soldats tués. Malgré ces pertes, le président Erdogan a promis que la Turquie poursuivrait son offensive "avec détermination".

Depuis le début de l'opération, il y a deux semaines, Ankara affirme avoir neutralisée plus de 900 miliciens kurdes. Un bilan impossible à vérifier tout comme celui des pertes civiles.

A Paris samedi, des centaines de Kurdes ont dénoncé cette opération militaire, accusant le président Erdogan d'être un meurtrier. Ils se disent déçus par la faible réaction de l'Occident. Pour le chef de l’État français, cette offensive ne doit pas devenir une excuse pour envahir la Syrie.

avec AFP